Home
Les maisons d’habitations marocaines sont essentiellement de deux types: celles qui n’ont pas de jardin intérieur appelées « dars« , et celles qui en ont un, les « riads« . Ce dernier type est moins fréquent, et dans une médina par exemple la plupart des maisons d’habitation sont des dars.
 
Je vous présente ici « la » dar (dar est un mot féminin en arabe) où j’ai séjourné à Marrakech et son plan reconstitué au plus proche de la réalité. Une dar ne possède pas de jardin… mais une cour intérieure ou patio ou « oust-ed-dar » en arabe.
 
Voici ci-dessous trois images qui vous en montrent le principe volumétrique:
axono_1

Vue à vol d’oiseau d’une dar (médina de Marrakech)

axono_2

Vue rapprochée

axono_3

Vue plongeante sur la cour intérieure, sur laquelle donnent toutes les pièces

Une dar est en général de forme carrée ou rectangulaire et donc entourée de quatre murs qui en général ne sont pas percés… sauf pour la porte d’entrée qui est elle même souvent de taille réduite et assez basse. Dans une médina une dar est adossée sur trois côtés aux dars voisines.
 
A l’intérieur de ces quatre murs se développent parallèlement et à une distance d’environ 3 mètres les murs du patio. (le cas que nous représentons ici est une légère variante puisque la cour n’est pas centrée et que l’un des corps a 6m de profondeur).
 
La maison se développe en général sur deux niveaux (rez-de-chaussée + 1 étage) surmontés d’une terrasse accessible.
 
La faible profondeur des pièces est donc une donnée remarquable de ces maisons. L’espace ne fait souvent qu’environ 2,50m intérieur de profondeur et se développe plutôt en longueur: vous le verrez dans les plans ci-dessous. L’explication serait la suivante: les planchers portent des murs intérieurs aux murs extérieurs de l’enveloppe et sont constitués de solivages de bois. Les moyens de transports étant réduits autrefois (ânes) les charges transportables étaient limitées…
plan_rdc

Plan du rez-de-chaussée

plan_etage

Plan de l’étage

plan_terrasse

Plan du toit-terrasse

Je vous montre enfin deux coupes transversales qui rendent compte de la volumétrie du bâtiment.
 
Il faut noter quant à la dénomination des pièces que cette dar a été transformée en hôtel, mais l’utilisation reste proche de celle d’une maison traditionnelle…
 
Nous avons effectué une approche volumétrique et il manque dans ces images beaucoup de détails d’architecture pourtant si présents dans les maisons arabes.
 
Vous pouvez d’ores et déjà pour compléter ces informations vous procurer un livre très intéressant auquel nous nous sommes référés:
 
« Le jardin et la maison arabes au Maroc »
de Jean Gallotti
édité chez Actes Sud
coupe_long

Coupe transversale dans le sens horizontal du plan ci-dessus

coupe_transv

Coupe dans le sens vertical du plan

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s